mercredi 23 juillet 2014

OPATIJA, quelque part en Croatie





 Opatija (prononcer opatia) était la ville de villégiature par excellence de toute l'aristocratie austro-hongroise au milieu du 19 ème.
Des dizaines de villas ont été construites à cette époque et cela donne une ambiance assez particulière à la ville. Dés l'époque une promenade (de 12 km) existait le long de la mer reliant les deux extrémités de la ville.
 
 
 Beaucoup de touristes dans celle-ci, aucun français!!! trop loin aucun aéroport dans le coin?
Dommage l'Istrie est une région magnifique coté mer et coté montagne.

 L’hôtel Continental en plein centre ville évoque cette période faste. Son rez de chaussée a été emménagé en "plus branché tu meurs"!!



j'adore le slogan du resto de l’hôtel
 Bien sur j'ai apprécié cette déco mi vintage mi tendance qui serait l’œuvre
 d'un désigner italien.


les sièges de cinéma recyclés !!



l'un des nombreux points de consommation de l'ensemble










 la ville en travaux partout ; le dynamisme du tourisme dans ce coin de Croatie du Nord


la rigueur des Balkans


mercredi 2 juillet 2014

you-you, les sabots


 Ce matin, ma copine-collègue Dorothée frimait avec ses nouveaux sabots from and made in "les Sables d'Olonne".

un peu floue, ma photo
 Achetés sur place par l'un de nos copains-collègues (90 euros), digne représentant du Château d'Olonne, 
nous avons eu un bref historique de ces sabots fabriqués sur place depuis deux siècles !! (le site)

photo prise par Anthony, top




mercredi 18 juin 2014

Miz Mooz : shoes from NY

Vu dans une boutique de la Rochelle sur la propriétaire de la boutique Audalisque, la marque Miz Mooz est new yorkaise et basée sur le travail de la couleur alliant fashion et confort

On va voir à l'usage...

leur site 

dimanche 8 juin 2014

Jean Pierre Haeberlin

Décès du dernier des frères Haeberlin (article du Figaro) qui ont porté haut la gastronomie française.

Son frère était le cuisinier de génie de l'auberge de l'ILL à Illhaeusern en Alsace et lui l'âme artistique de la maison.


J'avais gardé en souvenir ce menu dont la tarte aux quetsches avait été peinte par Jean Pierre.
La première bouchée de notre repas m'avait semblé surréaliste, je n'avais jamais gouté quelque chose comme cela et me souvient avoir dit à l'époque "mais c'est de l'Art en bouche"
Ne désespère pas d'y revenir un jour pour gouter la cuisine de Marc, fils et neveu de ...

mercredi 4 juin 2014

La folie des sacs Michael KORS



Je vous ai parlé à plusieurs reprises de Michael Kors dont j'aime beaucoup les collections.
Il y a quelques temps l'une de mes amies, mère d'une adolescente m'a dit que c'était de la folie l'engouement de celle (s)-ci pour les sacs Michael Kors.
Effectivement, j'en vois partout et cela a visiblement même infusé bien au-delà des ados. D'autant plus étonnant que la facture de ces sacs est très classique


mais est chic. Son prix sans doute inférieur à celui des it bags des grandes marques joue aussi en leur faveur.
 Je suis toujours fascinée comment les sacs à main véhiculent quelque chose qui fait qu'à un moment donné il y a engouement.

Des boutiques de cette marque avec uniquement des accessoires dont les fameux sacs ouvrent partout dans Paris (beau grenelle, marais).


mercredi 28 mai 2014

CHOICES in Paris


 Pour mettre en place un temps fort au Printemps en attendant la Fiac, plus d'une trentaine de galeries se sont réunies pour proposer aux collectionneurs, un parcours.

En avant pour les galeries du Marais de ce tour new look.
Petit debriefing des artistes/galeries.

On  a commencé par la galerie Eva Hober, avec Julia Cottin.



28 ans, elle a logé à la cité des arts.
Elle expose dans une première salle des morceaux de ginkgo biloba sur lesquels elle a tracé "des lignes" sur la thématique des déplacements et de ce qui les parasitent.


 deuxième pièce , sur la même thématique réalisés sur place moules en bois coulés et séchés.



 Chez Claudine Papillon, j'ai trouvé très poétiques les tableaux de Luka Fineisen, poudre d'or

 A la galerie Isabelle Gounod, travail très intéressant de Jérémy LIRON, sur l'architecture et les formes... j'ai beaucoup aimé



 toujours Rue Charlot, la galerie Chantal Crousel, présente le travail de l'américain Tim Rollins &K.O.S
Magnifique visuellement et magnifique dans la démarche.
Tim Rollins a développé une méthode pédagogique consistant à confronter les classiques de la littérature avec la culture de la rue.
Pour cette expo, c'est autour de la pièce de Shakespeare "songe d'une nuit d'été" que la réflexion se crée. Ensuite avec des enfants, il a travaillé sur ce qui devient des collages.




Pour finir, la galerie Jaeger Bucher, Rui Moreira avec un travail fondé sur les voyages et qui s'appelle "la nuit".
Ce n'est pas mon gout mais c'est intéressant comme démarche et comme rendu.


"Chaque galerie a aussi invité un de ses collectionneurs privilégiés, logé à l'hôtel Meurice, partenaire, et convié à un prestigieux dîner de gala samedi soir." Euh peut être l'an prochain dans les listes??

vendredi 23 mai 2014

invitation Presse du Bon Marché


Cette fois-ci je me suis rendue à l'invitation Presse du BM 
 

Dans leurs locaux, au fil de plusieurs pièces présentation principalement 

des accessoires très colorés et sympas pour la rentrée







 

et  à partir du 30 aout sur le Japon avec beaucoup de produits et d'objets typiquement nippons,
on en reparlera pour le moment je teste les crèmes que l'on m'a données en échantillon!!